Triangle de suspension, le bras armé de la tenue de route

Meilleures ventes pour : triangle ou bras de suspension

Triangle ou bras de suspension
MOOG CI-WP-0713
Triangle ou bras de suspension MOOG CI-WP-0713
42,64 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG CI-WP-0714
Triangle ou bras de suspension MOOG CI-WP-0714
42,64 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG PE-TC-1572
Triangle ou bras de suspension MOOG PE-TC-1572
40,26 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG RE-WP-2090
Triangle ou bras de suspension MOOG RE-WP-2090
30,83 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG VO-WP-1552
Triangle ou bras de suspension MOOG VO-WP-1552
39,42 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG VO-WP-1553
Triangle ou bras de suspension MOOG VO-WP-1553
39,42 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG PE-TC-3538
Triangle ou bras de suspension MOOG PE-TC-3538
37,79 €
Triangle ou bras de suspension
MOOG PE-TC-3539
Triangle ou bras de suspension MOOG PE-TC-3539
37,79 €
Avis client de WebdealAuto.com
4.3/5

Le triangle ou bras de suspension

Le triangle de suspension est l’élément qui relie le châssis d’une voiture au moyeu de la roue. C’est sa qualité qui prodigue une bonne tenue de route au véhicule. Selon les voitures, on parle de triangle de suspension ou de bras de suspension. Les deux ont la même fonction et sont montés sensiblement de la même façon. La différence est liée à la fabrication du véhicule et aux choix du constructeur. Le bras relie le pivot de roue et le châssis grâce à un silentbloc (côté châssis) et à une rotule (côté roue). Le triangle, quant à lui, bénéficie de deux points de fixation côté châssis.

Quelle différence entre un bras de suspension et un triangle de suspension ?

S’il existe différents matériaux constitutifs d’un bras de suspension, on trouve surtout deux technologies différentes ;

Le triangle de suspension, aussi appelée suspension à bras triangulés doubles. Ce bras est constitué de deux triangles de suspension, inférieur et supérieur ;

Le bras de suspension dit de McPherson. Ici, seul le bras inférieur est présent. La liaison sur la partie supérieure est assurée par le corps de l’amortisseur. Plus économique, cette technologie se retrouve sur une grande partie des véhicules de grande série. Même si les angles de géométrie du train sont forcément moins bien optimisés, la tenue de route reste satisfaisante. Sur les voitures plus puissantes, la première option est préconisée.

Malgré tout, aucun bras de suspension n’est exactement identique d’une marque, voire d’un véhicule à l’autre. Il est possible de trouver un ou plusieurs bras, un ou plusieurs triangles, voire des systèmes plus complexes encore sur des véhicules haut de gamme. Ce qu’il faut retenir, c’est que le silentbloc assure la liaison côté châssis et que la rotule de suspension assure la liaison côté roue.

Pourquoi et quand changer un bras de suspension ?

Un bras de suspension se remplace dès lors qu’il est usé, voire cassé. Et cela arrive notamment après un choc, avec un autre véhicule comme avec un nid de poule qui vous aurait surpris en traître. Si le bras est voilé, la tenue de route n’est plus assurée. S’il est cassé, la voiture est à l’arrêt. Il devient impossible de rouler. De fait, le changement de pièce peut prendre plusieurs formes ;

Remplacement des rotules qui ont du jeu avec l’usure du temps ;

Remplacement du ou des silentblocs, suite à un choc par exemple ;

Remplacement du bras au complet, avec tous les éléments.

Comme d’habitude, c’est le point le plus fragile qui lâche le premier. Et sur un triangle de suspension, c’est toujours le silentbloc. Voilà pourquoi il se peu que vous n’ayez que cette pièce à changer. Toutefois, certains modèles de véhicules ne permettent pas de dissocier le silentbloc du reste du bras. Il devient donc indispensable de changer l’intégralité du mécanisme. C’est certes plus cher, mais c’est aussi beaucoup plus simple à remplacer.

Comment diagnostiquer un triangle de suspension défectueux ?

Plusieurs symptômes peuvent apparaître. S’il s’agit d’un silentbloc usé, vous verrez votre voiture tirer d’un côté au freinage et de l’autre à l’accélération. Notez que le côté droit est soumis à plus de pression, à cause des trottoirs ou des ronds-points. S’il s’agit de la rotule de suspension, vous entendrez des claquements à chaque fois que vous passerez sur un ralentisseur, que vous prendrez un trou ou que vous roulerez sur des bandes rugueuses. Pour contrôler, inutile d’enlever les roues. Posez votre véhicule sur chandelle et observez l’état des joints de caoutchouc. Si ces derniers sont secs, craquelés, déchirés, il est urgent de passer à l’action. Concernant les rotules, vous devrez effectuer un mouvement de va et vient avec la roue, de l’intérieur vers l’extérieur de la voiture. Laissez la roue libre et tenez là, une main en haut et une main en bas. Secouez énergiquement sur un plan horizontal. Si vous sentez du jeu, vérifiez la rotule. Si elle bouge, elle est à changer. Sinon, le jeu vient probablement des roulements de roue.

Changer un triangle ou un bras de suspension

Surélevez votre véhicule. Mettez-le sur chandelle, ou mieux, sur un pont. Sortez la roue et désolidarisez l’essieu. Puis, détachez la biellette de barre stabilisatrice, voire la barre stabilisatrice complète le cas échéant. Enlevez la rotule de suspension du porte-fusée. Enlevez les vis qui rattachent le bras de suspension au châssis. Votre triangle de suspension est déposé. Pour certains modèles, vous ne pourrez pas vous en sortir sans équipement approprié et vous devrez vous rendre chez un garagiste pour emprunter sa presse hydraulique. Quoiqu’il en soit, profitez de ce changement pour inspecter le châssis et le berceau du moteur. Après un choc, il arrive que ces derniers soient endommagés. Il ne vous reste plus qu’à remonter le nouveau triangle de suspension en reprenant les indications dans le sens inverse. Fixez-le d’abord à votre châssis, puis fixez la rotule au porte-fusée et reposez la barre stabilisatrice. Enfin, remettez la roue. En tout, et selon votre niveau d’expertise et votre modèle de voiture, cela vous prendra entre 1 et 2 heures.

Signes d'usure d'un bras ou triangle de suspension

  • Usure du pneu
  • Écarts anormaux de trajectoires
  • Claquements
  • Vibrations au niveau du volant
  • Le véhicule tire plus d'un côté que d'un autre
  • Distances de freinage augmentées

Le conseil WebdealAuto

Soyez vigilant car si le bras de suspension est cassé, votre véhicule ne pourra plus rouler ou vous pourriez perdre le contrôle du véhicule, ce qui peut entraîner des accidents.

Triangle ou bras de suspension
Vous cherchez une pièce Triangle ou bras de suspension d'origine à prix discount ? Sur WebdealAuto.com, nos pièces Triangle ou bras de suspension sont au meilleur prix et nous disposons d'un large stock prêt à être expédié en 6 à 48 heures ! Commandez en ligne vos pièces Triangle ou bras de suspension sur webdealauto.com, spécialiste de la pièce détachée auto d'origine à prix discount et du montage pro, quel que soit votre véhicule. Identifiez les pièces compatibles avec votre véhicule en quelques clics, grâce à notre sélecteur automobile ci-dessus et comparez les caractéristiques techniques de nos pièces Triangle ou bras de suspension.